De nombreux minéraux

0

La bière est une riche source de silicium alimentaire.

La bière présente un équilibre favorable de certains minéraux essentiels. Elle est relativement riche en potassium et faible en sodium1. Elle est faible en calcium et riche en magnésium, ce qui peut aider à protéger contre la formation de calculs biliaires et rénaux. Il peut d’ailleurs s’agir d’une raison pour lesquelles on aurait indiqué que la consommation quotidienne d’un verre de bière réduirait le risque de calculs rénaux2. L’apport accru d’eau ainsi que la formation et l’excrétion accrues d’urine (diurèse) peuvent également jouer un rôle à cet égard.

Une consommation modérée d’alcool est également associée à une densité osseuse plus élevée, mais quelques études ont examiné plus particulièrement l’effet de différentes boissons. La bière est une riche source de silicium alimentaire3 qui est facilement absorbé par le corps4 et s’est avérée le principal contributeur de silicium dans le régime alimentaire des hommes5. Ce silicium provient de deux sources naturelles: l’eau et particulièrement l’orge6.

Il existe de plus en plus de preuves pour étayer l’importance du silicium pour des os en santé7 et, dans le cadre d’expériences en laboratoire, il a été démontré qu’il améliorait plusieurs aspects de la formation des os humains8 et augmentait la densité minérale des os chez les animaux lorsqu’il est absorbé par voie orale9. Il a également été démontré qu’il améliorait la densité minérale des os chez les femmes à qui l’on donnait des suppléments de silicium alimentaire10.

Des recherches sont en cours pour déterminer si le silicium alimentaire provenant d’une consommation modérée de bière réduit effectivement les risques de souffrir d’ostéoporose. Cela peut expliquer en partie l’effet protecteur décrit ci-dessus.

Le silicium dans la bière pourrait également aider à réduire le risque de souffrir de la maladie d’Alzheimer11.

 

1 Bamforth CW. (2002). “Nutritional aspects of beer – a review”. Nutrition Research, 22: 227- 237.

2 Hirvonen T, Pietinen P, Virtanen M et al. (1999). “Nutrient intake and use of beverages and the risk of kidney stones among male smokers”. American Journal of Epidemiology, 150(2): 187- 194.

3 Powell JJ, McNaughton SA, Jugdaohsingh R et al. (2005). “A provisional database for the silicon content of foods in the United Kingdom”. British J. of Nutrition, 94: 804- 812,

4 Sripanyakorn S, Jugdaohsingh R, Elliot H, Walker C, Mehta P, Shoukru S, Thompson RPH and Powell JJ (2004). “The silicon content of beer and its bioavailability in healthy volunteers”. British Jounral of Nutrition, 91(3): 1-8.

5 Jugdaohsingh R, Anderson SHC, Tucker K, Elliot H, Keil DP, Thompson RPH and Powell JJ (2002) “Dietary silicon intake and absorption”. American Journal of Clinical Nutrition, 75: 887- 893.

6 Bellia JP, Birchall JD and Roberts NB (1994). “Beer: a dietary source of silicon”. Lancet, 343: 235.

7 Sripanyakorn S, Jugdaosingh R, Thompson RPH and Powell JJ (2005). “Dietary silicon and beer health”. British Nutrition Bulletin, 30 222- 230.

8 Refitt DM, Ogstin N, Jugdaohsingh R, Cheung HFJ, Evans BAJ, Thompson RPH, Powell JJ and Hampson GN (2003). “Orthosilicic acid stimulates collagen type I synthesis and osteoblastic differentiation in human osteoblast- like cells in vitro”. Bone, 32: 127- 135.

9 Rico H, Gallego- Lago JL, Hernández Er et al. (2000). “Effect of Silicon supplement on osteopenia induced by ovariectomy in rats”. Calcified Tissue International, 66(1): 53- 55.

10 Eisinger J and Clairet D. (1993). “Effects of silicon, fluoride, etidronate and magnesium on bone mineral density: a retrospective study”. Magnesium Research, 6(3): 247- 249.

11 González- Muñoz MJ, Peña A and Meseguer I, (2008). “Role of beer as a possible protective factor in preventing Alzheimer’s disease”. Food and Chemical Toxicology, 46(10): 49- 56.

 

Texte tiré de la publication "Effets sur la santé d'une consommation modérée de bière" de l'Association des brasseurs du Canada.