La bière est tout aussi efficace que les autres alcools pour protéger le coeur

0

De nombreuses études ont essayé de comparer l’effet de la bière, du vin et des spiritueux afin de déterminer si ces boissons présentent les mêmes caractéristiques de réduction du risque de maladies cardiovasculaires. Toutefois, lorsque l’on examine les preuves, il est évident que le grand agent protecteur est l’alcool lui-même1. Les effets protecteurs d’une consommation modérée d’alcool sont observées dans de nombreux pays aux cultures et habitudes de consommation différentes et cette constatation, conjuguée aux mécanismes établis, confirme que c’est bel et bien l’alcool qui a l’effet protecteur principal et qu’aucune boisson donnée ne peut prétendre avoir le monopole2 pour ce qui est des maladies cardiovasculaires.

 

1 Rimm EB. (2000). “Alcohol and cardiovascular disease.” Nutrition: Current Atherosclerosis reports, 2: 529- 535.

2 Doll R. (1997). “One for the Heart”. British Medical Journal, 315: 1664- 1668.

 

Texte tiré de la publication "Effets sur la santé d'une consommation modérée de bière" de l'Association des brasseurs du Canada.